Archive for the ‘french’ Category

Communiqué de presse du 18 mai- 29e journée de blocage

Monday, May 18th, 2009

On entre dans la cinquième semaine de blocage de la Faculté des Lettres. Dans la spécificité de ces circonstances extraordinaires, chaque semaine supplémentaire représente un anniversaire d’un goût amer. Cela fait déjà cinq semaines qu’on célèbre une même chose : l’indifférence muette du gouvernement, sa surdité complète face à une demande qui ne s’accorde pas avec l’idée qu’il a du développement de cette société, idée excluant la possibilité que le public, et ceux qui sont directement concernés, y participent. En ignorant la revendication estudiantine d’une gratuité de la scolarité, le gouvernement dit beaucoup sur lui-même. Un gouvernement digne d’être appelé démocratique ne devrait pas garder le silence devant une pareille demande. Ce silence montre que le pouvoir ne se soucie aucunement des autres. Garder le silence devant une telle attitude du gouvernement serait une capitulation de la démocratie.

Communiqué de presse du 14 mai 2009- 25e journée de blocage

Thursday, May 14th, 2009

Les remarques sur l’essoufflement et la stagnation de l’initiative indépendante estudiantine supposent que cette action devrait chaque jour créer une illusion de progrès pour défendre son existence. Comme si la défense même du droit à la scolarité gratuite n’était suffisamment légitime en tant que cause sociale et politique. On entend aussi des remarques disant que nous érigeons une muraille rendant difficile toute communication. Mais, tout au contraire, nous n’avons pas construit cette muraille, nous l’avons rendue visible. Le Ministère n’a pas réussi, avec ses déclarations pleines de ”compréhension” pour nos demandes, à cacher le fait qu’eux, les nommés défenseurs de l’intérêt public, refusent de comprendre et accepter une demande qui ne veut pas se restreindre pour complaire aux élites bureaucratiques. (more…)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 12 mai 2009 – 23e journée de blocage

Tuesday, May 12th, 2009

Après une tentative futile de déplacement des cours dans des locaux alternatifs, l’administration de la Faculté a encore ignoré la demande d’un cinquième des professeurs de la Faculté. Lors de la réunion d’hier, un groupe comptant environ 130 professeurs a refusé de se soumettre à la décision du doyen en lui demandant de convoquer d’urgence une séance exceptionnelle du Conseil de la Faculté. Le doyen a refusé leur demande sous prétexte que la personne chargée de la livraison des documents n’était pas à son poste. (more…)

Décisions des enseignants de la Faculté de Philosophie et Léttre

Monday, May 11th, 2009

Le 11 mai 2009, un groupe d’environ 130 enseignants de la Faculté des sciences humaines et sociales a décidé de convoquer une réunion pour discuter de la situation actuelle de la faculté. (more…)

Communiqué de presse du 11 mai- 22e journée de blocage de la Faculté des Lettres de Zagreb

Monday, May 11th, 2009

La tentative d’organiser les cours sur les emplacements alternatifs, venue de la part du doyen et de l’administration de la Faculté, est, en effet, une tentative de manipulation médianique qui a pour but de peindre la situation comme ‘’sous le contrôle”, alors que ni l’administration, ni le Ministère n’exercent aucun contrôle sur la situation. Ils font semblant d’avoir trouvé la solution à cette situation, en négligeant en même temps sa cause et sa signification sociale et politique. Ni le blocage des cours de la Faculté des Lettres, ni les blocages des autres facultés ne se sont pas produits sans cause ni raison. Le blocage est juste un moyen de défendre notre droit, un moyen dont on s’est servi après avoir épuisé toutes les voies administratives. (more…)

Communiqué de presse du 7 mai 2009

Thursday, May 7th, 2009

Après 17 jours durant lesquels on a tour à tour ignoré et bagatellisé le blocage, le porte-parole du Ministère de l’Education, monsieur Duje Bonacci, a assisté au plénum hier soir. Monsieur Bonacci a souligné qu’il venait juste en tant que citoyen. Il n’a pas hésité à avouer que, dès le premier jour, il avait soutenu la stratégie qui consiste à ignorer les protestations estudiantines en attendant qu’elles s’atténuent. Cette déclaration de monsieur Bonacci implique que le problème du droit à l’éducation n’a d’intérêt pour lui et pour ses supérieurs que dans la mesure où elles sont la cause du blocage, qui a duré plus qu’ils ne s’y attendaient. Il semble donc évident que le problème du droit à l’éducation ne les intéressent qu’en tant qu’origine de cette situation, qu’ils doivent résoudre au plus vite pour rétablir le fonctionnement normal de la machine administrative qui permet aux bureaucrates de voter des lois sans la participation du public, lois qui vont à l’encontre des droits fondamentaux des citoyens et de l’intérêt commun. (more…)

Communiqué 04.05.2009. – Lettre Ouverte au Public

Monday, May 4th, 2009

La Faculté des Lettres à Zagreb se trouve dans la troisième semaine du blocage. En même temps, une vingtaine de facultés dans huit villes de Croatie sont aussi bloquées. Les seuls responsables pour un telle situation sont le Ministère et Le Gouvernement de la Republique de Croatie. Ça fait déjà deux semaines qu’ils ignorent le blocage de toutes les activités de la Faculté. Ils n’acceptent point la responsabilité d’une telle situation, bien que nos exigences fussent adressés clairement à eux dès le premier communiqué. Une seule réaction adéquate de la part du Ministère et du Gouvernement n’est pas parvenue aux étudiants. Les autorités se refugient dans les stratégies d’attribution des responsabilités aux diverses institutions académiques.. Nous trouvons une telle politique catastrophique, incompétente et irrésponsable. La réaction du Senat de l’Université n’était pas moins inadéquate et irrésponsable. (more…)

Communiqué de presse, 3 mai 2009 – 14e journée de blocage

Sunday, May 3rd, 2009

La question que l’on nous pose sans cesse est la suivante : pourquoi vous obstinez-vous, cela fait déjà deux semaines que vous bloquez la faculté? Ou: puisque que vos demandes ne sont pas réalistes, pourquoi n’acceptez-vous pas les négociations et pourquoi ne réduisez-vous pas vos demandes? Ce genre de questions implique que nous sommes responsables de cette situation, que nous sommes têtus et irrationnels, et que le sens de la réalité et du possible nous fait défaut. Tout cela concorde àl’image de l’étudiant irresponsable et infantile offerte par certains médias et politiques, qui en noircissant les étudiants essayent de dévaloriser notre action dont le but est de défendre un droit essentiel. (more…)

Communiqué de presse, 2 Mai 2009, 13eme jour de blocage

Saturday, May 2nd, 2009

Cette semaine nous avons été témoins d’un exemple de plus du comportement honteux du Ministre et de la soi-disant « communauté académique autonome ».

Le Conseil des recteurs a décidé, lors de la séance à laquelle participait M. Primorac, ministre des Sciences, de l’Education et des Sports, de ne pas soutenir les revendications et les méthodes des étudiants en grève dans plusieurs facultés et universités dans l’ensemble de la Croatie. Les recteurs ont donc démontré qu’ils n’ont que peu de respect pour le monde académique qu’ils prétendent diriger et qu’ils ne font qu’exéuter tous les ordres de M. Primorac. (more…)

Communiqué de presse, 30.4.2009. – 11e jour de blocage

Thursday, April 30th, 2009

Dès le tout début de cette action, même les institutions d’état les plus élevées n’ont pas su résister à la tentation d’utiliser l’initiative des étudiants, qui s’oppose à la politique sociale destructive de ces mêmes institutions, afin de démontrer leur supposée maturité démocratique. On nous reconnaît oralement le droit de protester, mais seulement s’il s’agit d’une mise en scène privée de sens. Dès le début, la pertinence et l’intelligibilité de l’articulation de nos objectifs politiques et sociaux sont contestées. Le message que l’on nous envoie est le suivant : vous avez le droit de prendre la parole, mais nous ne considèrerons pas votre discours comme étant cohérent. Pour les politiciens au pouvoir, il est également d’une importance cruciale que la protestation soit brève et n’ait pas de conséquences importantes sur le fonctionnement ultérieur des rouages administratifs qu’ils gèrent. (more…)

Communiqué de presse, 27 avril 2009, 8e jour de blocage

Monday, April 27th, 2009

Bien que la suspension des cours votée par le Conseil de la Faculté le mercredi 22 avril 2009 (confirmant formellement le statu quo de la Faculté) se soit terminée le dimanche 26 avril 2009, la Faculté des sciences humaines et sociales de Zagreb est de nouveau formellement bloquée jusqu’à nouvel ordre. La prolongation du blocage a été votée presque à l’unanimité à l’assemblée générale d’hier soir. De retour du Brésil, Miljenko Jurković, le doyen de la Faculté des sciences humaines et sociales, a convoqué le conseil des directeurs des départements aujourd’hui à 14 heures, sans y inviter les représentants étudiants. Toute décision changeant la position de l’administration de la Faculté sur les méthodes utilisées par les étudiants sera discutée et commentée lors de l’assemblée générale. (more…)

Communiqué de presse, 24 avril 2009, 5e jour de blocage

Saturday, April 25th, 2009

M. Primorac, ministre des Sciences, de l’Education et des Sports, a réagi aux revendications émises par les étudiants de la Faculté des sciences humaines et sociales pour obtenir la gratuité de l’enseignement supérieur en leur offrant le doyen et le vice-doyen en tant que boucs émissaires, dans l’espoir que cela suffise à résoudre la situation. Le Ministre a ainsi clairement démontré qu’il interprète ses responsabilités comme le sacrifice d’autres personnes. C’est pourquoi nous répétons une fois de plus ce qui semble être clair pour tout le monde à l’exception du Ministre : nous ne demandons pas le remboursement des bourses aux étudiants de la Faculté des sciences humaines et sociales, ni la tête d’un membre de l’administration de la Faculté choisi de manière arbitraire, mais un enseignement supérieur complètement financé par les fonds publics pour les citoyens correspondant aux critères d’admission. (more…)

Communiqué de presse du 21 avril 2009, 2e jour de blocage

Tuesday, April 21st, 2009

Il est semble-t-il nécessaire de répéter certaines choses encore et encore pour neutraliser la distorsion et la falsification des médias. Tout d’abord, en ce qui concerne la généralisation des hypothèses sur une « guérilla » minoritaire qui serait l’instigateur supposé de cette action, nous répétons une fois de plus qu’une telle organisation n’existe pas. Au moins un millier d’étudiants ont participé activement à la mise en œuvre du blocage des classes. Quiconque se trouvait hier à la Faculté des sciences humanines et sociales peut en témoigner. La décision concernant la poursuite du blocage a été démocratiquement adoptée la nuit dernière après le débat à l’assemblée générale. Malgré l’horaire tardif, plus de 500 étudiants ont complètement rempli la salle en participant à l’assemblée jusqu’à 23 heures. Si l’on y ajoute les déclarations publiques de soutien d’un certain nombre de professeurs, dont certains participent activement à la réalisation de nos programmes d’éducation alternative, et les déclarations de soutien de départements entiers, comme le Département de philosophie, l’hypothèse de l’existence d’un groupe marginal d’aventuriers se révèle complètement invraisemblable. (more…)

INITIATIVE ÉTUDIANTE INDÉPENDANTE POUR LE DROIT À LA GRATUITÉ DE L’ÉDUCATION – COMMUNIQUÉ DE PRESSE, 20.4.2009.

Monday, April 20th, 2009

Alors que le droit à l’éducation pour tous est en train d’être tacitement éliminé, sans discussion publique préalable, par un décret administratif sous le code bureaucratique de « participation » ; en dépit du fait que le droit à l’éducation est reconnu comme étant le but universel de la civilisation jusque dans la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies, nous estimons que nous devons agir et défendre ce droit, non seulement en notre nom propre, mais au nom de la société en général. Nous pensons que le droit à l’éducation est constitutionnel dans toute démocratie n’étant pas seulement une démocratie de nom. (more…)